RSS Feed

New activities – Nouvelles activités

It is still taking a bit of time to recover but Thalie Astrée is back on tracks.

I’m still playing at my lovely outdoor piano in Prospect, even if I was very sad to see a black key broken last time. I’m also playing the indoor North Adelaide Library piano but the sound is not the same. 

I had the chance to watch some movies. I’ve seen ‘Tracks’ (wonderfully directed, about the journey of a young woman in the Australian desert with camels), ‘Bastards’ (French movie, quite harsch but well-directed, great Vincent Lindon) and ‘Pussy Riot : A Punk Prayer’ (documentary about the Russian band). It’s good to enjoy some movies; it’s usually expensive with no real choice but thanks to the Adelaide Film Festival, we can enjoy a range of different genres.

And I’ve been part of the last Dr Sketchy. The theme was ‘Arabian Nights’. We had belly dancers, a fakir and a snake to sketch. Sometimes we had really short times to draw, like 2 minutes ! But the experience was really interesting ! We came back by bike with a icy rainy-windy combo but it worths it. I won a prize for a sketch done with my left hand and I must admit it was almost better than my right hand sketches! I really enjoyed when they asked to draw abstract.

Je prends toujours un peu de temps pour me remettre sur les rails mais je reprends quand même des forces.

Je joue toujours sur mon piano adoré à Prospect. Mon dernier constat _une touche noire cassée_ m’a attristée. Je joue aussi sur un piano à la bibliothèque de North Adelaide mais ce n’est pas la même chose, le son est différent.

J’ai eu la chance de voir quelques films récemment. J’ai vu “Tracks” sur la traversée d’une jeune femme du désert australien avec des chameaux, “Salauds”, un film français avec l’excellent Vincent Lindon et “Pussy Riot : A Punk Prayer”, un documentaire sur le groupe russe. C’était bien : d’habitude, les films sont chers et pas très variés mais c’est l’Adelaide Film Festival !

J’ai aussi participé au dernier Dr. Sketchy. Le thème était “Arabian Nights” et nous avons eu des danseuses du ventre, un fakir et un serpent à croquer. Le temps de pose était parfois très court : 2 minutes ! Mais l’expérience était vraiment intéressante. On est rentrés sous une pluie glaciale avec un vent tourbillonnant mais ça valait le coup. J’ai gagné un prix pour un dessin fait avec ma main gauche et je dois admettre qu’il était presque meilleur que tous ceux avec ma main droite. J’ai vraiment aimé dessiner abstrait.

Winter – Hiver

My last post was a while ago, I was still in Reunion island.

From there, I moved to Adelaide and I’ve been twice on stage.

First, for the Alliance Française of Adelaide. I’ve been acting as the Red Riding Hood in a new version of the story, as a peasant, a schoolgirl and Roxanne in Alexandre Dumas ‘Cyrano de Bergerac’. The first production night had been a bit animated as Christian (Olivier in real life) fell with me from a platform supposed to be a balcony. I’ve been also singing my songs; ‘Madame Légume’ and exclusive ‘Hôtesse d’accueil’. This last song had been started in Paris when I was myself ‘hôtesse d’accueil’ (receptionnist). It is partly inspired by this experience.

Then, I’ve played for the ArtBox at la Bohème. It was a really good experience and I could be involved in another edition of this open stage.

I’ve met Anya Anastasia there and she is a very creative, awesome performer. She had launched ‘Fear Eater’ at la Boheme and I hope to be involved in this monthly event.

But aside these past events, I’m still feeling flat and I’m fighting a bit against old demons. I would like to create more but the stream is gone for the moment. I don’t have a lot of time for myself as I’m working quite a lot. But it was not a problem before. At the contrary, the busier I was the more creative I was. It may be linked to the weather. I’m very sensitive to rainy and overcast weather. I can’t wait my winter to end.

Mon dernier article date d’un bon moment. J’étais encore à la Réunion.

Depuis, j’ai déménagé à Adélaïde et j’ai fait deux scènes.

D’abord, pour l’Alliance Françaide d’Adélaïde. J’ai incarné le petit chaperon rouge dans une version remaniée du conte, une paysanne, une écolière et Roxanne dans Cyrano de Bergerac. La première soirée de production a été un peu mouvementée; Christian (Olivier dans la vraie vie) est tombé avec moi d’une plateforme censée être notre balcon. J’ai aussi chanté mes chansons : “Madame Légume” et “Hôtesse d’accueil” en exclusivité. Cette dernière chanson a été grandement inspirée par mon expérience personnelle en qualité d’hôtesse d’accueil à Paris.

Puis j’ai aussi joué mes chansons pour l’ArtBox à la Bohème. C’était une bonne expérience, qui pourrait bientôt être renouvelée. J’y ai rencontré une sacrée artiste, Anya Anastasia. Elle a récemment lancé “Fear Eater”, un évènement mensuel à la Bohème.

Mais mis à part ces derniers évènements, je me sens toujours à plat et je me bats contre mes vieux démons. Je voudrais créer plus mais l’inspiration est partie pour le moment. Je n’ai pas beaucoup de temps pour moi car je travaille pas mal. Mais ce n’était pas un problème avant. Bien au contraire, plus j’étais occupée, plus ma créativité était stimulée. Ca pourrait être lié au temps. J’ai toujours eu du mal avec la pluie et les ciels gris. J’ai hâte que mon hiver se termine.

Tonton

Those times, I had the feeling I have not been very productive.

A great sorrow caught me when my uncle passed away. He was my music mentor. He encouraged me in doing music and creating. Jacques Sorreau was such a great guitarist. He was mad about bossa nova music and gave a unique brazilian musical patina to my childhood. We were very close, we played piano and guitar together. I humbly wrote my first lyrics for him and I’m keeping a record of him playing and singing my song. It is a song about the morning ambiance at home.

He was ‘Tonton Jacky’ (Uncle Jacky), my uncle.

Since, I composed songs for him,  I had to finish them. But I’m feeling like my creative process is weaker than ever.
Je n’ai pas été très productive ces derniers temps à mon goût.
Une grande tristesse m’a perçé le coeur lors du décès de mon oncle. C’était mon mentor musical; il m’a toujours poussé dans la musique et la création de façon générale. Jacques Sorreau était vraiment un grand guitariste. Il était dingue de bossa nova et a patiné mon enfance de mélodies brésiliennes. Nous étions très proches, nous jouions du piano et de la guitare ensemble. J’ai très humblement écrit mes premières paroles pour lui et j’ai un enregistrement de lui jouant et chantant cette chanson. Elle parle d’une ambiance matinale à la maison.

Il était “Tonton Jacky”, mon tonton.

Depuis, j’ai composé des chansons pour lui, que je dois finir. Mais j’ai l’impression que mon processus est plus fragile que jamais.

High-speed train – TGV

I’ve been so busy those times, not even a minute to write few words !

I have the great chance to follow Bharatanatyam courses with Ingrid Lakshmi Peringadan and it’s more than mechanical education. It’s a complete course with indian culture explanation, such a poetic culture !

We will also do a dinner-show on the next 29th September in Villèle (West in the mountains) and I will sing again ! I’m currently rehearsing with Dominique Amouny, Reunion island carnatic music reference ! These moments are magic. An osmosis happened from the very first note : he played violin on ‘Key Keeper’ and it was perfect. I was shivering. We are editing a video clip of this song.

I’m feeling so good that I’m composing again. I’m working on a song including a mantra (Gayatri mantra) and on a mysterious one, very animal and strange.

All this positive energy is waking up a dusty Thalie Astrée…

J’ai été vraiment très prise ces derniers temps : même pas le temps d’écrire quelques mots !

J’ai la chance de prendre des cours de Bharatanatyam avec Ingrid Lakshmi Peringadan et c’est bien plus que l’exécution de pas. C’est un cours très complet avec l’explication de la culture indienne, une culture que j’ai toujours trouvé très poétique.

Nous allons également faire un dîner-spectacle le 29 septembre prochain à Villèle (Saint-Gilles-les-Hauts) et je remonterais sur scène en qualité de chanteuse ! Je répète actuellement avec Dominique Amouny, LA référence de la musique carnatique à la Réunion. Ce sont des moments magiques où dès la première note, une osmose s’est produite. Il a joué du violon sur “Key Keeper” (dont nous devons monter le clip tourné à Trou d’Eau) et c’était impeccable. J’en ai eu des frissons.

Ca me fait tellement de bien que je compose à nouveau ! Une chanson incluera un mantra (Gayatri mantra) et une autre s’annonce très mystérieuse, animale, étrange.

Toute cette énergie positive avec mes amis réveille enfin la Thalie Astrée qui prenait la poussière…

Collective energy – Vibrer ensemble

Wow! I’m still full of energy thanks to the Indian dance group. Very tired too because we gave a lot this night on the grass of the Saint-Paul olympic stadium to the thousands of spectators (waiting a soccer match but it was not so bad to watch a dance show).

There were tiring rehearsals, stressing preparations but it was such a joy to be part of this Indian dance group !

It’s what I remember about this experience : sharing and collective energy. Vibrate together.

Wow! Je suis encore plein d’énergie grâce au groupe de danse indienne. Très fatiguée aussi car nous avons beaucoup donné cet après-midi-là sur la pelouse du stade olympique de Saint-Paul face aux milliers de spectateurs (attendant certes un match de foot mais apparemment, pas mécontents de voir un spectacle de danse).

Il y a eu la fatigue des répétitions, le stress des préparatifs mais c’était un tel bonheur d’être aux côtés de ce groupe de danse indienne !

Car c’est ce que je retiens de cette expérience : le partage et l’énergie d’un collectif. Vibrer ensemble.

A lire et à voir :

http://www.zinfos974.com/Un-spectacle-Olympique-pour-l-inauguration-du-stade-de-Saint-Paul_a42121.html

 

Rehearsal, rehearsal – Répèt’, répèt’ !

We cannot say I’m lazy those days !

I’m actively rehearsing for a dance show which will take place on the 26th May in Saint-Paul (Reunion island). Almost every two days, I have the great chance to train with my friends, Ingrid for the Bharata Natyam and Raveendran for the Kalari. So my tights and arms are well-muscled ! We are looking for extras.

I’ve sent my short story to the magazine ‘The Future Fire’. My dear cousin Rachel Astruc helped me a bit for editing my English. I was a bit stressed by the deadline (1st of May).

I’ve played a bit of music today : I had some work to do !

Eh bien, on ne peut pas dire que je ne bouge pas ces temps-ci !

Je répète activement pour un spectacle de danse qui aura lieu le 26 mai à Saint-Paul (la Réunion). Presque tous les deux jours, j’ai la grande chance de m’entraîner en compagnie de mes amis, Ingrid pour le Bharata Natyam et Raveendran pour le Kalari. Du coup, les cuisses et les bras sont bien musclés ! Nous cherchons des figurants pour renforcer les effectifs.

J’ai aussi remis mon manuscrit à la revue “The Future Fire”. Ma chère cousine Rachel Astruc m’a un peu aidé pour la correction de mon anglais. J’avais du mal à l’approche du rendu (le 1er mai).

J’ai refait un peu de musique aujourd’hui. J’ai intérêt à rebosser un peu !

Words and music – Mots et musique

I recently felt lost in my writing. Fortunately, my friend and scriptwriter Gabriel Grandjouan helped me. I felt alone in this process. It’s not easy to give your writings to be read.

I remember a period, when it was easy for me to write, a lot, for many hours. Poetry, essay, letter… My poetic universe was still rich. I was also writing songs as you write a shopping list.

But this time is beyond me and even if inspiration visited me when I was writing a journal (unfortunately lost during my last move), it’s today too far from me. I regret more than all my imaginary world. My writing was very linked to music. Today, for some reasons, it’s more complicated to write with music.

But I may find some excuses.

Je me sentais un peu embourbée dans l’écriture ces derniers temps. Heureusement, mon ami scénariste Gabriel Grandjouan m’a apporté son éclairage. Je me sentais seule dans ce processus. Ce n’est pas évident de faire relire ses écrits.

Je me souviens d’un temps où il était très facile pour moi d’écrire, beaucoup, sur plusieurs heures. Poésie, dissert’, lettre… Mon univers poétique était encore riche. J’écrivais aussi des chansons comme on écrit une liste de courses.

Mais ce temps est derrière moi et bien que l’inspiration m’ait visité le temps où je tenais un journal (perdu, à mon grand désespoir, lors de mon dernier déménagement), elle est aujourd’hui trop lointaine. Je regrette surtout mon monde imaginaire. Il est vrai que mon écriture était intimement liée à la musique. Aujourd’hui, pour des raisons matérielles, c’est plus compliqué d’écrire en musique.

Bon, je me cherche peut-être des excuses.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.